Simmo tutte Sioux – Terroni uniti

La donation est libre mais nous vous conseillons une donation minimum de 4€. Cette somme minimum nous permet de soutenir l’œuvre du réalisateur ainsi que la gestion de ce site.

 
   
En cliquant sur le bouton, j’accepte les Termes et Conditions.
Paiement
Les paiements sont effectués par PayPal. PayPal accepte les paiements de la plupart des cartes de crédits.

Remboursements
Nous garantissons le remboursement mais ferons en sorte de résoudre les éventuels problèmes. Notre objectif est de vous satisfaire à 100%.

Téléchargement
Après avoir effectué la donation, le lien pour le téléchargement sera envoyé par mail. S'il n'arrive pas immédiatement, contrôlez dans les spams.

Partager

Synopsis

Après le succès du morceau “Gente do sud” (Gens du sud), avec lequel les Terroni Uniti ont porté leur message d’accueil et de fraternité des peuples dans tout le pays jusqu’à Pontida, bastion de la Ligue du Nord, où un énorme concert antiraciste a été organisé, le collectif d’artistes napolitains revient avec un nouveau titre « Simme tutte Sioux » (On est tous Sioux), en soutien à une nouvelle cause, cette fois outre-Atlantique.

De Naples à Standing Rock, le chant des Terroni Uniti s’unit à la cause des populations indigènes qui vivent sur les territoires compris entre North Dakota et South Illinois, traversés par les fleuves Missouri et Mississippi. Au début de 2016, ces populations ont donné vie à une protestation connue comme « NODAPL » (No Dakota Access Pipeline) contre la construction d’un oléoduc qui viole une terre considérée sacrée et qui constitue une menace pour leur approvisionnement en eau.

Dans le campement près de la réserve de Standing Rock, les « Water Protectors » ont défendu pendant des mois une terre dont ils se sentent les gardiens et non les propriétaires, protégeant l’eau et la vie. Les Terroni Uniti manifestent avec cette chanson leur soutien aux Water Protectors, en publiant aussi une vidéo, réalisée par Luciano Filangieri, sur laquelle ils partagent un sentiment d’inquiétude pour le destin de la terre. L’utilisation de mots et des symboles indigènes n’est pas une forme de réappropriation culturelle mais une tentative de divulgation des raisons de la protestation, avec le plus grand respect et la conscience que la musique est le moyen le plus puissant pour véhiculer des messages, donc NoDapl mais aussi No Tav, No Triv, No Expo, No Tap et Non à cette mondialisation qui construit des murs au lieu de les abattre.

Tracklist

  1. Simmo Tutte Sioux

Fiche Technique

Artiste:
Artistes: Roberto Colella, Brunella Selo, Franco Ricciardi, Marcello Colasurdo, Alan Wurzburger, Valentina Stella, Andrea Tartaglia, Ciccio Merolla, Maurizio Capone, Picciotto, Carmine D'Aniello, Piotta, Tommaso Primo, Valerio Jovine, Speaker Cenzou, Pepp Oh, Dope One, Oyoshe, 'O Zulù, Assia Fiorillo, Eugenio Bennato, Maurizio Affuso, Aldolà Chivalà
Musiciens: Massimo Jovine (basso), Antonio Esposito (batteria), Ciccio Merolla (percussioni), Gianfranco Campagnoli (tromba), Arcangelo Michele Caso (violoncello), Giuseppe Spinelli (chitarra), Gianpaolo Ferrigno (chitarra), Carmine Guarracino (chitarra manuche), Joe Petrosino (bouzuki), Igea Montemurro (violino), Giordana Curati (fisarmonica), Maurizio Capone (scopa elettrica)
Techniciens: Alessandro Aspide, Beatbox Pro Lab Sound, Luca De Gregorio, Noon Studio
Studios d'enregistrement: Antonio Esposito e Giuseppe Spinelli @TpStudio // Luca "Satomi" Rinaudo @Zeit Studio, PA // @La Zona, ROMA
Année:
Durée: 4 minutes

Clip


Simmo tutte Sioux

Inscrivez-vous à la newsletter